Second impact


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Ikusaba Marco - Inclinez-vous devant la fougue du journaliste.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



Invité
Invité






MessageSujet: Ikusaba Marco - Inclinez-vous devant la fougue du journaliste. Mer 11 Déc - 5:06


Aetyhs Affilion

« Petite citation »
Moi c'est Marco A. Ikusaba mais on me surnomme pas. Je suis né(e) le 01/04, donc j'ai 32 ans. Je suis AïMikami-phile et officieusement fiancé. Et, si jamais tu veux le savoir, je suis un être humain et plus particulièrement un civil (clandestin, certes...). J'exerce le métier de Web-journaliste.

Je suis un personnage inventé et on me dit souvent que je ressemble à moi-même de Mirai Nikki.



We are the future

« Petite citation »
Décrivez-nous ici vos 3 capacités (pour les androïdes) ou vos 3 armes/accessoires bizarres (pour les humains). Et si vous n'avez rien du tout, bah, décrivez le chien de votre voisin, ça suffira u__u


What’s in my head?

« On l'appelait l'increvable crevard. »
Physique:
Terrae est un monde d'apparence propre et soigné, pourtant, si on creuse en profondeur, on peut voir que la corruption et le crime se trouve à tout les étages de la société. Crime de détournement de fond, mensonge, assassinat sont les armes des gens d'en haut tandis que la lie de la société se contente de trafic de stupéfiant ou bien de vol de voiture et de dégradation. Mais, intéressons-nous à ces casinos clandestins, ces endroits dissimulés sous l'égide de débit de boisson ou de boite de nuit respectable, qui accueillent les gros parieurs et les joueurs professionnels. Dans ce genre de milieu, l'argent pouvait jaillir de n'importe où, et disparaitre de la table et des poches des parieurs avant que l'on ait le temps de dire "anthropophage", ce qui n'a rien strictement à voir avec notre sujet. Il existe également les combats en arène souterraine, fermé aux yeux des non-initiés et qui générait une source d'argent sale considérable, que le combat soit truqué ou non.

Sur le ring se tenait un homme, dont la peau légèrement halé laissait deviner qu'il avait passé quelques années sous le soleil, et non sous les horizons grisâtre de la ville. Sa chemise était entrouverte et laissait voir de puissants pectoraux, et des tablettes de chocolat bien marqué. Soudain, cet homme, qui n'avait fait que fixer son adversaire dans les yeux, se mit à bouger. Une feinte, une esquive, et hop ! Les cheveux de cet homme volèrent sous sa vitesse tandis qu'il décochait une droite dans la figure du colosse qu'il affrontait. L'adversaire fit un vol plané et s'écrasa contre les cordes tendues du ring improvisé, avant de chuter u niveau des mocassins blanc de l'homme à la peau halé. Celui-ci sortit un peigne d'une de ses poches et se recoiffa d'un geste ample, avant de faire craquer ses poignets, avec ses larges poings, semblant conçu pour défendre les valeurs qu'il aimait. Son visage trahissait maintenant une sorte de bestialité tandis qu'il serrait les dents, sa mâchoire inférieure, assez prononcée, était contracté par la colère. Il attendait l'adversaire suivant avec envie, une sorte de fougue, d'impatience à déchainer sa violence sous les yeux du public, qui pariaient souvent sur sa réussite.

Soudain, un autre molosse grimpa sur le ring, un géant chauve d'environ deux mètres, aux traits de visage trahissant le Russe mafioso. Il mesurait au bas mot deux mètres, et notre lutteur en chemise et pantalon blanc paraissait petit avec son mètre quatre-vingt-treize et ces quelques cent kilos de musculature. Le bronzé souffla doucement avant de ressortir son petit peigne et, d'un seul geste répété un million de fois, faire de ses cheveux longs et couleur chocolat une banane sur son front, symbole selon lui de sa combativité et de sa rage de vaincre. Le Russe ricana. L'arbitre siffla le début du match clandestin. L'assaut débutait.

Le Russe rentra dans le ventre de l'homme en chemise blanche, et tenta de lui assener un autre coup de boule pour faire rentrer son adversaire dans le mur. Le lutteur n'avait pas prévu cet assaut et cracha un mélange de salive et de sang, avant de se reprendre de justesse et de parer le deuxième coup en saisissant avec les bras musclés le crâne de son adversaire pour le retenir. Il enchaina ensuite en remontant violement le genou dans le visage de son ennemi, deux fois. Le Russe recula, le nez en sang, tandis que son ennemi affichait un sourire satisfait. Puis, notre bronzé avança et tenta de lui coller un coup de pied dans la figure, mais le géant para le coup. S'en suivit alors un long corps à corps où chaque coup porté était rendu, en plus fort, entre les participants. Les bleus et les hématomes couvraient le corps des deux hommes, à cause de leurs niveaux de violence. Le Russe recula soudain, et sortit de sa poche un couteau à cran d'arrêt, qu'il déployait dans l'intention évidente de blesser le visage du garçon qui lui faisait face. Les deux se jaugèrent deux secondes avant que le Russe ne s'élance, feinte un coup à droite avant de remonter sèchement l'arme pour trancher la gorge du bronzé à la banane... Qui recula juste un peu de façon à intercepter la lame entre ses dents, et contre-attaquer violement avec son pied, après un rapide tour sur lui même. Le géant vola et se fracassa le crâne contre un mur.

La foule l'acclamait alors qu'il ôtait la lame d'entre ses lèvres, et qu'il toisait le corps de son adversaire avec un regard emplie de mépris. Ces même yeux marrons qui témoigne de l'amour, de la compassion ou de la joie foudroyait la foule du regard, tandis qu'il jetait son couteau au sol, et que le trentenaire reprenait son souffle. Il était Marco, Ikubasa Marco, le lutteur imbattable de cette soirée. Et tant qu'il aurait quelques choses à défendre, alors il ne pourrait pas perdre.


Tell me a story…

« Petite citation »
Rédigez ici l'histoire de votre personnage en minimum 450 mots.


Behind the screen

« Petite citation »
On verra plus tard ">>
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité






MessageSujet: Re: Ikusaba Marco - Inclinez-vous devant la fougue du journaliste. Sam 14 Déc - 22:29

ReBienvenue chez nous, très cher Kiwi.
Je suppose que je change ton pseudo ?
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité






MessageSujet: Re: Ikusaba Marco - Inclinez-vous devant la fougue du journaliste. Sam 14 Déc - 22:46

Ouaip stp ! Et merci merci !
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Ikusaba Marco - Inclinez-vous devant la fougue du journaliste.

Revenir en haut Aller en bas

Ikusaba Marco - Inclinez-vous devant la fougue du journaliste.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maillot AFB avec poches devant
» BARILLA - Souvenir Marco Pantani
» Journaliste équestre
» Qui est passé devant mon objectif -3-
» Les bras passent devant le corps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Second impact :: Nous sommes virtuels :: Papiers d'identité :: Dévirtualisés-