Second impact


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Fou-rire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Anthony De Luca



ϟ RANG : Le parrain
ϟ MESSAGES : 8
ϟ MACHINS : 16
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 07/08/2014
ϟ ÂGE : 31
ϟ PSEUDO : Ruru
ϟ AVATAR : Dino Cavallone de Katekyo Hitman Reborn
ϟ ET ÇA C'EST MA TÊTE : Je sais que je suis Beau et sexy
ϟ J'ÉCRIS EN : #DF6D14
ϟ CRÉDITS : Moi *w*
ϟ AUTRES COMPTES : Aucun ~
ϟ CEYMAVIE :


ϟ IDENTITÉ : Anthony De Luca
ϟ STATUT : Parrain




MessageSujet: Fou-rire Mer 27 Aoû - 20:47




Fou-rire

Sans informateur ton commerce est mort



Anthony passa une main dans ses cheveux blonds pour le style, il fit un sourire charmeur à la foule qui l'entourait, décidément le jeune parrain aimait beaucoup être apprécié et cela pour prouver à tous sa beauté. Cette confiance que nul pouvait brisé, sauf si on savait bien s'y prendre. Mais D'autres personnes diront que faire cela, remonterait le méchant qu'il est avec ses ennemis, il n'était pas très agréable d'en être un. Je laissa sa main tomber le long de son corps. Il pouvait rester un moment ainsi à se pavaner, mais il n'était pas vraiment là pour cela. Il cherchait un bon informateur, il avait tué le précédent à cause de ses fausses information, il espérait seulement que les flics ne lui tombe pas dessus. Il ne manquerait plus ça, des mois sans boire dans son bar préféré et surveiller les habitués qui reluquait bien trop Céleste. Il grinça des dents et serra son poing ce qui effraya un peu son groupe constitué essentiellement de personnes admirant son charisme. Il sourit avant de leur intimer l'ordre de laisser seul. Ils râlèrent un peu avant de se retourner à leur affaires. Le blondinet n'était pas non plus au bout de ses peines, retrouver une personne de confiance n'était simple, surtout pour lui. Mais il n'était pas homme à abandonner. Il lâcha un petit soupir et s'installa sur un banc. Il croisa es jambes se donnant un style un peu rebelle, on était parrain où on l'était pas. Les manières de se tenir le trahissait par moment, mais il avait les arguments si on le croyait comme tel. La Mafia est un monde emplis de silence et c'était tant mieux, il n'avait pas envie qu'on sache qu'il pouvait tuer. Cela serait le comble de l'ironie. Il se gratta la nuque un peu préoccupé par ce qu'il allait lui arriver. Il était dans cette vie pour ses hommes. Il jeta un regard sur le ciel et tendit une main à ce dernier. Il aimait sa vie l'air de rien, mais ses mains était pleine de sang, pas le sien, mais celui de ses gens qu'il avait du éliminer, il n'aimait pas le faire. Mais les affaires sont les affaires. Il ne ferait rien pour changer sa vie. Le sourire qu'il avait alors s'élargissait, ses yeux bruns pétillant la joie qu'il ressentait en cet instant. Il pouvait passer pour un civil ordinaire, ses tatouages à peine dévoilé au yeux des passants. Ses dessins sur sa peau représentait tant de choses pour le parrain, sans eux, il se sentait moins parrain. C'était idiot, pourtant aucun des tatouages représentait sa famille, fou mais pas suicidaire. Marquer son appartenance était digne d'un novice pas d'un gars comme lui. Il était le chef de la mafia, pas un vulgaire sous-fifre. Au loin, il vit une petite dame au regard océan. Il sourit, il devait vraiment trouver une jolie Lady à mettre dans son lit ce soir. Il avait envie de sentir ses formes distinctives d'une vraie femme. Cet gamine n'était pas ce qui lui fallait, il se mit à rire tout seul.




codage de whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Tadase A. Kazumi



ϟ RANG : Rock Droïd
ϟ MESSAGES : 6
ϟ MACHINS : 9
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 31/10/2013
ϟ ÂGE : 20
ϟ PSEUDO : Cupcake
ϟ AVATAR : Black★Rock Shooter
ϟ ET ÇA C'EST MA TÊTE :
ϟ J'ÉCRIS EN : DodgerBlue
ϟ CRÉDITS : Sweet-Apple
ϟ CEYMAVIE : Rps - Libre [0/3]



ϟ IDENTITÉ : Tadase Astro KAZUMI
ϟ STATUT : Informatrice pirate libre & Bassiste




MessageSujet: Re: Fou-rire Ven 29 Aoû - 3:31

« Dans ce monde où la technologie régnait en maître, là où tout semblait rose pour vous chers citoyens. Nous, nous étions là pour faire face à toute opposition d’une vie saine entre androïdes et humains. »

A ce moment là, j’avais en pleine mission. Je me trouvais dans un laboratoire de stigma avec deux autres personnes de l’équipage des Pirates Droïds, ma sœur voulait de l’on récupère un boitier qu’elle avait laissé lors de sa dernière infiltration. Ce boitier était apparemment important, mais moi je n’avais pas grand-chose à faire part vérifier si les dossiers piratés n’avaient pas été sauvé par les scientifiques. Je laissais l’affaire du boitier aux autres en signalant que je m’en allais faire autre chose dans le laboratoire. En toute agilité, je joignis la zone d’un supercalculateur et chercha du regard une potentielle zone de contrôle. Je n’avais désespérément pas l’habitude d’effectuer des pirates sur place, mais ce n’était pas grave car rien n’échappait à mon regard numérique. J’aperçu tant bien que mal un écran un peu plus loin du supercalculateur, alors je me dirigeai vers ce dernier et de là, je touchais l’écran qui était tactile. Sérieux ?! Les écrans tactiles existaient encore dans les laboratoires, moi qui croyais qu’ils préféraient les hologrammes ou autres truc comme ça. Avec délicatesse je commençais à parcourir les différentes fenêtres, mes pupilles se mettaient à rouler à une certaine vitesse. Cela signifiait que je tombais sur des éléments pour le moins, important à ne pas louper. Soudain, mon casque se mit à bipper, le mode appel intégré. Répondant je déclarai un « qui y’a-t-il ? » et c’est alors qu’on me répondit :

-Lieutenant Astro, une alarme vient de s’activer !

-Dispersion obligatoire avant le retour à la base, exécution !

Notre base devait rester secrète même-ci nous en avions plusieurs, il fallait garder un maximum de base. Les Pirates Droïd étaient connu pour se disperser et personne ne savait à quel moment ils rejoignaient leurs bases. Sur cette ordre, je sorti en passant par les égouts – car oui il faut bien vider les produits chimiques quelque part non – , les autres étaient assez compétant pour se débrouiller sans mes ordres niveau discrétion. J’appelai Reidar et Larus pour leur faire part des évènements produits, je coupai ensuite pour me dirigea vers une sortie. J’étais arrivé sur la place centrale de la cité printanière, à peine m’étais-je redressé que je sentais que l’on m’observait. J’attendis, un instant avant d’orienter mon regard sur celui ou celle qui me regardait. C’était un homme à vrai dire et puis…Il me semblait l’avoir déjà vu quelque part, mais où ? En attendant de m’en souvenir, ce sourire qu’il affichait me gênait au plus au point. M’avançant prudemment vers lui, je plaçai mes mains dans les poches de ma longue veste et lui adressa un regard suspicieux.

-Je peux savoir ce pourquoi, vous m’observiez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Anthony De Luca



ϟ RANG : Le parrain
ϟ MESSAGES : 8
ϟ MACHINS : 16
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 07/08/2014
ϟ ÂGE : 31
ϟ PSEUDO : Ruru
ϟ AVATAR : Dino Cavallone de Katekyo Hitman Reborn
ϟ ET ÇA C'EST MA TÊTE : Je sais que je suis Beau et sexy
ϟ J'ÉCRIS EN : #DF6D14
ϟ CRÉDITS : Moi *w*
ϟ AUTRES COMPTES : Aucun ~
ϟ CEYMAVIE :


ϟ IDENTITÉ : Anthony De Luca
ϟ STATUT : Parrain




MessageSujet: Re: Fou-rire Ven 29 Aoû - 20:34




Fou-rire

Sans informateur ton commerce est mort



La jeune femme plate comme une planche à pain s'approcha du parrain, ce dernier souleva un sourcil. Elle n'était pas son genre, mais tout pouvais s'arranger, après tout la société était pleine de ressources. Une jeune fille au caractère bien trempé, elle rappelait étrangement à Anthony sa Céleste, car l'air de rien c'était la sienne, il n'y avait pas à chipoter. Elle était proche, une adolescente, dommage pour ces formes, ça viendra espérons pour elle, ce n'était pas les affaire du parrain. Il leva sa tête plongea son regard brun dans le bleu océan de la petite demoiselle. Cette dernière demandait pourquoi l'homme l'observait. Il roulait des yeux comme si il n'avait pas droit de mater les gens de la jolie, c'était la meilleure de l'année celle-là. Il lâcha un petit soupir avant de lui répondre, car il était de ses hommes polis qui répondent aux question, puis même si ce n'était pas son genre, il pourrait très bien en faire une conquête d'un soir, un jour futur. Quand il voyait Sybille, son arme, c'était quelque chose d'assez effrayant l'air de rien. Il avait aussi besoin d'une taupe, il n'aimait pas mettre au boulot une pauvre gosse, mais le commerce est ce qu'il était.

-Pour pas grand chose en fait, vous n'avez pas l'habitude qu'on vous mate, ça se comprends vu le manque de forme, il y a que c'est leur genre, mais ce n'est pas mon type.

Anthony était comme ça parfois, il pouvait dire les choses cash. Ce n'était pas vraiment un mensonge en soi. Cette jeune femme n'avait vraiment attiré son attention, maintenant qu'elle était toute proche, le parrain remarqua que cette dernière avait sûrement des parties robotisée. La seule chose robotisée qu'il avait c'était son arme doté d'une intelligence artificielle. Sinon, on pouvait pas faire plus naturel que lui, il n'avait rien contre les robots, il avait couché avec quelques uns. Il imaginait mal son héritier se pavaner avec des parties mécaniques, aurait-il ses cheveux blonds ou hériterait du bleu de Céleste ? Il secoua la tête, avoir des enfants avec cette dame et puis quoi encore ? Jouer de la guitare électrique, non définitivement, il n'était pas prêt à se fixer, quel horreur. Le blondinet n'avait vraiment pas besoin de ça, et faire comme son père protéger envers contre tout un être innocent condamné à diriger la mafia. Il se promit fille comme garçon dès qu'il serrait assez grand de lui tout, ce monde affreux, mais qui avait ses avantages. Il était fier d'être le parrain, il le resterait toute sa vie. Il n'était pas prêt à mourir, il avait tellement de belles choses à vivre de toute façon.

-J'ai arrêté de vous observer assez rapidement, mais comme vous êtes devant mes yeux, bah je regarde à nouveau. De jolies parties mécaniques, un travail d'artiste, on aurait presque dit des vrais de loin, de près ça ne fait aucun doute.

Anthony était près à donné son pseudonyme, donné son vrai nom était un danger. Il était comme cela le jeune parrain.





codage de whatsername.

_________________
Palme d'or du plus grand des volages s'il vous plaît:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Fou-rire

Revenir en haut Aller en bas

Fou-rire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pour Rire et +
» Juste pour rire
» Une barre de rire monumental!!!!
» C'est pas pour rire
» Et c'est sensé nous faire rire !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Second impact :: Cité Printanière × Florem :: Orange Blossom × Place centrale-